Retour aux articles

Protéger son bien immobilier en Suisse : quelles assurances pour les propriétaires fonciers ?

FacebookLinkedin
Protéger son bien immobilier en Suisse : quelles assurances pour les propriétaires fonciers ?

Une assurance foncière taillée sur mesure : quelles options pour quels propriétaires ?
En tant que propriétaire, assurer son bien immobilier est une obligation dans la plupart des cantons. Lesquels ? Pour quelle couverture ? Avec quelles options d’extension ?

En Suisse comme ailleurs, les besoins d’un propriétaire foncier en matière d’assurance immobilière varient énormément selon l’emplacement du bien, sa valeur et sa sophistication. Les attentes et craintes personnelles ainsi que la capacité financière du propriétaire, viennent encore moduler les critères de choix. BARNES vous propose un tour d’horizon des différents types de couvertures, obligatoires et optionnelles, qui vous permettra de faire un choix éclairé pour une assurance sur-mesure.

L’assurance incendie et dommages naturels : protection de base des bâtiments, obligatoire dans la plupart des cantons

Contraintes légales : La majorité des cantons ont rendu la souscription à cette assurance de base obligatoire. Et dans la plupart des cantons où elle est imposée, les propriétaires doivent passer par une compagnie d’assurance étatique qui a le monopole. Dans ceux de Genève, du Tessin, du Valais et d’Appenzell-Rhodes intérieures, district d’Oberegg excepté, cette souscription n’est pas obligatoire et le choix de l’organisme est libre.

>>Attention : même dans ces cantons privilégiés, le créancier hypothécaire peut subordonner l’octroi du prêt à la souscription d’une assurance incendie et dommages naturels.

Couverture : Outre les incendies, cette assurance couvre les dommages infligés au bâtiment par une catastrophe naturelle, séismes exceptés. Crue, inondation, ouragan, grêle, avalanche, neige abondante, chute de pierres ou glissement de terrain peuvent sérieusement endommager votre bien immobilier. En Suisse, certaines localisations sont très exposées à ce type d’événement.

Option séisme : Le risque de tremblement de terre en Suisse étant faible, peu de propriétaires helvètes complètent cette assurance de base par une assurance séisme.

L’assurance ménage : une extension plus ou moins large de l’assurance de base

L’assurance ménage étend la couverture des dommages causés au bâtiment par les sinistres naturels et les incendies à tous les biens du foyer. Mobilier, effets personnels, équipements, électroménager, objets : s’ils sont détériorés par une cause extérieure ou volés, elle rembourse leur valeur à neuf actualisée.

L’assurance ménage se décline en plusieurs niveaux de protection, dont le champ varie selon les assureurs.

Assurances complémentaires à l’assurance de base : un panel d’options pour répondre à tous les besoins

Dégâts des eaux : c’est l’une des options complémentaires les plus souscrites. En effet, l’assurance incendie et dommages naturels ne couvre que les dégâts des eaux consécutifs à une catastrophe naturelle, telle que crue ou inondation. Les dommages liés à une fuite, au gel, à une rupture de canalisation ou à un défaut d’étanchéité sont indemnisés par l’option dégât des eaux.
>>Prévention :La couverture « dégâts des eaux » inclut généralement la prise en charge de la recherche de fuite par un professionnel et le désengorgement de canalisations obstruées.

Bris de glace : Autre option très prisée, notamment pour les maisons dotées de grandes baies vitrées.
>>À noter : les propriétaires résidents bénéficient déjà de la couverture « bris de glace » par leur assurance ménage.


Vols avec effraction : Cette option porte sur les dommages infligés aux locaux et aux installations lors d’un cambriolage non couverts par l’assurance ménage.

Installations techniques :Les panneaux solaires, les pompes à chaleur, les climatiseurs, la domotique et les pompes de piscine coûtent cher. La plupart des assureurs prévoient une assurance complémentaire pour les protéger.

Assurance des alentours : Votre jardin est un petit Versailles ? Vous y hébergez une collection d’orchidées ? Des chênes centenaires abritent vos siestes ? L’assurance des alentours indemnise tout dommage causé dans votre jardin, votre terrasse, votre verger...


Assurance responsabilité civile, dite RC

Un coup vent facétieux soulève une ardoise de votre toit et vise la baie vitrée de votre voisin procédurier et irascible ? Si vous n’avez pas d’assurance responsabilité civile (RC), c’est la tuile ! Vous allez devoir mettre la main à poche.

L’assurance responsabilité civile ne couvre pas seulement les dommages matériels causés à autrui mais également les dommages corporels. Si un copain de votre fils se blesse en glissant sur une plaque de verglas oubliée dans le jardin, votre RC prendra en charge les frais occasionnés.

S’assurer contre les pertes financières consécutives à un sinistre

Propriétaire résident : Un gros dégât des eaux a rendu votre demeure inhabitable et vous avez dû prendre une chambre d’hôtel ? L’assurance contre les pertes financières viendra à votre secours pour alléger ce double poids financier.

Propriétaire bailleur : Si, suite à un sinistre, vos locataires sont dispensés de payer le loyer, il n’en va pas de même pour le remboursement de votre prêt immobilier. C’est alors que la souscription à une assurance « perte de revenu locatif » prend tout son intérêt !

Et la protection juridique ?

Être propriétaire d’un bien immobilier peut vous confronter à des situations conflictuelles : un voisin qui conteste une servitude de passage, un artisan qui bâcle son travail ou endommage votre équipement, etc. Si vous n’avez ni le temps ni les compétences pour y faire face, une bonne assurance protection juridique vous permettra de bénéficier de conseils juridiques gratuits. C’est elle aussi qui prendra en charge une partie des frais de justice engagés qui peuvent être élevés.

Évitons de doubler !
Vous savez désormais que s’assurer contre les incendies et les catastrophes naturelles, séismes exceptés, est une obligation presque partout en Suisse. Dans la plupart des cas, les options « dégâts des eaux » et « assurance responsabilité civile » complètent efficacement l’assurance ménage basique devotre bien immobilier. Lisez attentivement les différentes clauses de votre assurance afin de prendre les bonnes options et d’éviter les doublons de couverture. Enfin, il faut savoir que les propriétaires bailleurs ont quelques contraintes spécifiques en matière d’assurance…

                                                                  …prenez conseil auprès de votre courtier BARNES pour mieux les connaître !