Retour aux articles

Opter pour le bon mode de calcul des surfaces immobilières…pour un prix au m² pertinent !

FacebookLinkedin
Opter pour le bon mode de calcul des surfaces immobilières…pour un prix au m² pertinent !

Mon bien Modes de calcul des surfaces : rendons-les transparents !

Le calcul de la surface de vente d’un bien immobilier suisse est sujet à de fortes humeurs cantonales. L’USPI s’est offert de résoudre ce casse-tête « cantonnais » ! 

Parmi tous les critères présidant au calcul du prix d’un bien immobilier suisse, celui de la surface du logement semble l’un des plus objectifs. Et pourtant : parlons-nous de surface nette habitable, de surface de vente brute ou encore de surface brute habitable ? Incluons‑nous la surface utile secondaire non-aménagée ? Heu, en fait ça dépend des cantons (et de l’humeur du capitaine ?) ! Par souci de transparence et d’harmonisation des modes de calcul des surfaces de vente, l'Union suisse des professionnels de l'immobilier (USPI) a proposé une normalisation pour tout le territoire helvète, en conservant quelques particularités cantonales.

Surfaces d’un bien immobilier : les cantons ne chantent pas tous à l’unisson!

Fribourg, Neuchâtel et Vaud : ces cantons retiennent la surface de vente nette, qui se compose de la surface nette habitable augmentée de la surface des murs intérieurs et des surfaces externes pondérées. Elle exclut les murs extérieurs ou mitoyens.
Le Valais fait cavalier seul : il prend en considération la surface de vente brute qui comprend en plus les murs mitoyens (pondérés à 50 %) et extérieurs.
Face à ces disparités, l’USPI propose sur son site Web un mode standard de calcul des surfaces de vente, téléchargeable.

Comment calculer votre surface habitable ? À vos mètres, prêts, partez !

Avant sa mise en vente ou son estimation, vous aurez sûrement envie de calculer d’abord par vous-même la surface de vente nette de votre logement. Jouez-la « pro » : investissez dans un appareil de mesure au laser qui vous fera gagner du temps ! Et laissez-vous guider du grenier à la cave par les connaissances de nos courtiers BARNES :

Combles/grenier/attique/mansarde/mezzanine

C’est la hauteur sous toit ou sous plafond qui détermine la surface habitable de ces espaces : selon les cantons, à partir de 130 cm ou de 150cm.

Éléments d’aménagement fixes
Pour le calcul de la surface nette habitable, les blocs de cuisine aménagée, les armoires et placards encastrés, les foyers de cheminée et les escaliers intérieurs sont pris en compte. (NB : Les cadavres dans le placard et l’amant dans l’armoire ne sont pas déductibles).

Sous-sol et cave
Le local technique d’une demeure est exclu du calcul de la surface habitable.
Par contre, une pièce en sous-sol aménagée en chambre d’amis, home-cinéma ou salle de jeux, si elle dispose d’une fenêtre apportant un minimum de 10 % de luminosité et si elle est chauffée, fera partie des surfaces habitables de la maison.

Balcon/loggia non chauffée
Les surfaces des balcons sont pondérées à 50 %. De même pour les loggias non chauffées.

Terrasse
Seul un tiers de la surface de la terrasse est intégré dans le calcul de surface habitable du logement.

Véranda
Une véranda chauffée est considérée comme une pièce à part entière du bien immobilier. Sa surface est prise en compte pour le calcul de la surface habitable.

Comparez avec l’estimation BARNES !
Vous pouvez à présent, avec votre estimation en poche, recourir à l’expertise d’un courtier BARNES, 100 % gratuite. Si vous constatez des écarts entre votre calcul préliminaire de la surface habitable et celle avancée par notre agent BARNES, référez-vous à ce petit glossaire :

  • Surface nette habitable = Surface à l’intérieur des murs du logement

  • Surface brute habitable = Surface nette habitable + murs extérieurs et mitoyens

  • Surface de vente brute= Surface brute habitable + surfaces extérieures pondérées


Toujours une différence inexpliquée ?...
 Rendez-vous en agence BARNES pour une explication approfondie !