Retour aux articles

Le juste prix

FacebookLinkedin   
Le juste prix

Comme l’a démontré dernièrement l’achat par la fille du président du Kazakhstan d’un « chalet » à Collonge-Bellerive, au bord du lac, pour la somme substantielle de 44 millions de francs, un bien immobilier ne s’évalue pas uniquement sur sa valeur intrinsèque. S’il est impossible d’en définir avec précision la valeur exacte, chaque estimation s’appuie sur un ensemble de critères multiples. Tout l’enjeu est alors de définir le juste prix.

A bien similaire, prix différent

Quand il s’agit d’attribuer un prix de vente à un objet immobilier, l’estimation de la matérialité du bien est évidemment la première étape. Possède-t-il des équipements avantageux ? Est-il lumineux ? Les espaces sont-ils astucieusement répartis ? De nombreuses caractéristiques qui permettent de réaliser une première évaluation du bien immobilier. Mais pour fixer un prix, d’autres éléments doivent entrer en ligne de compte.

Plus que les avantages propres au logement, la vente d’un bien immobilier s’inscrit aussi dans son environnement et s’apparente à la valeur des commodités avoisinantes. Il convient alors de prendre en considération ces informations lorsqu’il s’agit d’attribuer un prix cohérent avec le produit et sa situation. De nombreux facteurs ne doivent pas être sous-estimer. L’accessibilité aux transports en commun, son dégagement, les potentielles nuisances, les commerces de proximité, les établissements scolaires ou encore la localisation sont autant de variables qui pèseront au moment de la fixation du prix. En effet, deux biens aux prestations similaires n’afficheront pas forcément le même prix. A titre d’exemple, la valeur d’un 4 pièces à Genève pourra passer du simple au double selon le quartier. Ici se joue le jeu de l’offre et de la demande.

L’expertise au service du prix juste

Aujourd’hui il est important d’avoir une bonne compréhension du territoire et de ses subtilités afin d’être en mesure de collecter tous les éléments qui pourraient influer sur le prix de votre bien. Une bonne connaissance du marché local et de ses enjeux est un véritable atout. C’est pourquoi, il est préférable de faire appel à des professionnels de l’immobilier qui connaissent les particularités territoriales. En passant par le biais d’un courtier, vous aurez l’avantage d’avoir accès à certaines données importantes qui pourront influer sur le prix de vente, telles que de futurs travaux à prévoir dans le quartier. En s’associant à son expertise, vous n’aurez pas le risque de surévaluer ou de mésestimer votre bien. Une estimation professionnelle, c’est un gage d’objectivité et une garantie supplémentaire pour les banques, de plus en plus nombreuses à l’exiger lors de demandes d’un acheteur pour un prêt hypothécaire. Dans un marché immobilier qui devient de plus en plus complexe, il est nécessaire de mettre toutes les cartes de son côté.

 

Estimez votre bien gratuitement !